Réussir son entretien en visio

Il en va de soi, mais réussir un entretien en visio, c’est déjà réussir un entretien tout court ! Et cela tombe bien, le CFA Afia a déjà prévu un article sur le sujet ! > Réussir son entretien.

Mais Covid-19 oblige, nous allons surtout traiter ici des spécificités liées à l’entretien en VISIO. 😱

C’est pourquoi nous vous proposons quelques conseils et astuces pour que vos entretiens se passent au mieux et ce, même à distance !  

Certes, ici, pas de problème de métro, de bouchons ou de document oublié puisque vous jouez à domicile, mais ceci n’exclut pas quelques règles de base :

Un environnement calme

N’oubliez pas qu’il s’agit d’un entretien, vous n’aurez pas envie d’être dérangé par votre petite sœur qui vient vous demander de corriger son DM de maths ou par votre chien qui aboie sur un oiseau à travers la baie vitrée !

C’est pour cela que nous vous conseillons un environnement calme, bien éclairé, rangé avec un arrière-plan neutre.
Le plus : essayez de mettre votre caméra au niveau de votre visage pour que votre interlocuteur ait l’impression de vous parler physiquement ; on évite l’effet « narine » ou l’effet perché.

Une tenue adéquate

L’arrière-plan vérifié, on passe au premier plan, c’est-à-dire vous !

Comme pour un entretien « classique » (on vous a déjà dit que nous avions un article à ce sujet ? 😉), le choix de votre tenue est important. Notre conseil : habillez-vous comme si vous étiez face au recruteur, revêtez une tenue confortable et professionnelle.
Le plus : pour certains, le fait d’enfiler leurs chaussures les aide à se sentir réellement en entretien, cela ne coûte rien d’essayer !

Le côté technique

Vous savez enfin où vous allez vous installer, comment vous allez vous habiller, restent quelques petites choses à régler. Tout d’abord, et nous l’avons plus ou moins évoqué, vérifiez que votre caméra fonctionne, idem pour le micro. Nous savons qu’ils fonctionnaient pour les apéros Skype pendant le confinement, mais s’il vous plaît, re-vérifiez ! Autre point important, votre connexion : si votre wifi vous fait défaut, ressortez le bon vieux câble Ethernet !

L’organisation

Maintenant que tout fonctionne, savourez les points positifs de l’entretien visio : vous pouvez, si vous êtes stressé ou juste pour ne pas perdre le fil, vous munir de quelques notes composées de mots-clés, ce que vous souhaitez absolument aborder (utile si vous passez plusieurs entretiens en peu de temps et ne savez plus avec qui vous avez évoqué tel ou tel point) !

Pensez aussi à préparer les documents qui pourraient vous être utiles : votre CV (le recruteur va sans aucun doute revenir dessus), un portfolio, un site que vous auriez créé… sont autant de choses à avoir sous la main pour les partager avec la personne en face de vous (même si vous les avez peut-être déjà envoyées au cours de vos échanges précédents). Le super conseil du CFA Afia : si vous devez partager votre écran, anticipez et rangez votre bureau, organisez vos fichiers, choisissez votre fond d’écran avec soin. Faites également attention aux onglets ouverts (« Ah, vous faites vos achats sur le site de notre concurrent. » Aïe, allez vous sortir de cette situation maintenant ! Autant s’épargner du stress inutile), au nom de vos documents (y compris ceux que tu auras envoyés au préalable), et même à vos favoris visibles !

Restez vous-même

Un conseil que nous donnons très souvent mais qui peut vraiment faire la différence, restez vous-même !

Certes, vous devez rester professionnel et mettre en avant vos compétences mais n’ayez pas peur de parler de vous, de ce qui vous passionne, de ce que vous faites en dehors des cours… N’oubliez pas que vous allez peut-être passer un certain temps dans l’entreprise avec qui vous êtes en train d’échanger, autant qu’elle sache, tout comme vous, si cela peut professionnellement coller entre vous.

N’hésitez pas à préparer des questions, d’une part, parce que cela montre votre intérêt pour le poste ou la société, d’autre part, et bien, parce que vous en aurez les réponses. 😉 De même, si vous ne comprenez pas un élément ou si quelque chose ne vous semble pas assez clair, demandez à ce qu’on vous reformule ou développe le point en question, cela montrera que vous suivez ce qui se passe. Le recruteur aussi en est peut-être à son 4e entretien de la journée et ne sait plus avec qui il a parlé dudit point, il sera ravi de l’intérêt porté à ce qu’il explique.

Vous êtes désormais paré ! Vous avez tous les éléments en main pour réussir votre entretien en visio, il ne vous reste plus qu’à cartonner et trouver l’alternance de vos rêves !

Préparation à un entretien

hunters-race-408744-unsplash

Vous avez postulé encore et encore, et ENFIN vous obtenez un entretien !

Peut-être un échange téléphonique dans un premier temps, et sûrement un entretien physique.

Afin de mettre toutes les chances de votre côté pour réussir cet échange (et oui ce n’est pas un interrogatoire !) voici quelques points importants.

Une fois que le rendez-vous est fixé, il va falloir tout mettre en place pour réussir à convaincre votre interlocuteur.

Dans un premier temps, chose peut-être insignifiante mais assurez vous bien d’avoir une confirmation par mail avec l’adresse de la société, les nom et coordonnées de la personne qui vous reçoit, et l’heure de votre rencontre. Et oui on est jamais trop prudent !

Ensuite, il va falloir se renseigner sur la société : consultation du site internet, comprendre les enjeux, connaître les points qui différencient la société de ses concurrents, la visibilité de la société sur les réseaux… toute information est bonne à savoir.

Une fois que vous avez saisi où vous allez, il faut s’intéresser à votre interlocuteur : Qui est-il ? Quel est son rôle dans la société ? Pour le savoir rien de plus simple : aller consulter son profil LinkedIn cela vous permettra d’en savoir un peu plus.

Maintenant, vous allez vous approprier l’offre. C’est-à-dire, faire correspondre vos compétences et savoir-être avec ce que la société attend de son/sa futur.e apprenti.e.

Allez, on s’entraîne maintenant ! À quoi ?

À anticiper les questions, parfois pièges, qui pourront vous être posées. Exemples : « Parlez-moi de vous ? », « Pourquoi je vous choisirai vous et pas un autre ? », « Pourquoi n’avez-vous pas encore trouvé d’entreprise ? », « Quels sont vos points forts et vos points faibles ? ».

À communiquer. Et oui, l’entretien a pour but d’échanger sur un sujet ; ici, le sujet sera une offre d’apprentissage. Il faut donc apprendre à être fluide dans votre discours, ne pas hésiter à prendre votre temps avant de répondre à une question ou pour parler. Pour réussir cet exercice, vous pouvez : parler à voix haute devant un miroir/dans la voiture/face à une caméra, faire une simulation d’entretien avec un membre de la formation/un proche.

– Si l’anglais est demandé dans l’offre,  préparez-vous à l’éventualité de basculer dans cette langue lors de l’entretien. Donc on s’entraîne à se présenter, à parler de vos projets, de ce que vous appréciez ou n’appréciez pas, et le tout en anglais.

Le jour J c’est demain alors on se prépare. On prend 2 CV (un pour vous et un pour l’interlocuteur), un carnet et un stylo, votre planning d’apprentissageune pièce d’identité (elle peut être demandée à l’accueil des sociétés). On range le tout proprement dans une pochette. Je vous assure que c’est très déplaisant de voir un tas de papier froissé et sale !

Planifiez le trajet : on évite les surprises au niveau du temps de trajet le jour même, et on prévoit un peu d’avance.

Préparez également votre tenue la veille, histoire d’éviter les imprévus : chemise froissée, collant filé, tache sur un vêtement… Soyez à l’aise ! Je vous conseille donc de rester sur une tenue avec des couleurs neutres mais « classe ».

ERREURS SOUVENT CONSTATÉES : retard le jour de l’entretien, tenue vestimentaire négligée, langage trop familier, paraître trop prétentieux (tout vu et tout fait –> la société n’a donc rien à vous apprendre).

Enfin le jour J : vous arrivez avec un peu d’avance, vous respirez un bon coup et tout ira bien !

Serrez la main du recruteur lorsqu’il vient vous chercher, attendez son accord ou demandez le pour vous asseoir. Surtout retirez votre manteau, mettez vous à l’aise. Les deux pieds ancrés dans le sol, dernière grosse respiration. Vous sortez vos documents et hop sac par terre avec le téléphone en silencieux.

Maintenant l’entretien démarre, vous remerciez le recruteur de vous recevoir. N’hésitez pas à sourire et montrer que si vous êtes ici c’est que le projet vous intéresse et que vous avez envie de les rejoindre.

Prenez des notes, posez des questions et à la fin de l’entretien informez vous sur la suite du processus.

Remerciez à nouveau le recruteur pour votre échange.

Attention : il faut rester concentré et professionnel jusqu’à la sortie de la société, voir même un peu plus loin ! Vous n’êtes pas à l’abri de tomber sur une personne travaillant là-bas.

N’hésitez pas à envoyer un mail de remerciement suite à votre entretien, et si un retour (rapport d’étonnement, projet à envoyer) vous a été demandé faites-le rapidement.

Allez, à vous de jouer !

Évidemment, les équipes du CFA Afia restent disponibles pour vous accompagner sur cette phase de recrutement. 🙂

Comment réussir un mail de remerciement après un entretien ?

adeolu-eletu-134760-unsplash

Envoyer un mail de remerciement après un entretien d’embauche est déjà un signal positif envoyé au potentiel futur employeur.

Voici les points importants à mettre en avant.

REMERCIER :

L’objectif du mail de remerciement est de montrer à la personne rencontrée votre intérêt pour la société et la mission proposée. Pour se faire, le mail doit être concis et clair, c’est-à-dire quelques lignes où vous rappelez à votre interlocuteur les points importants énoncés lors de votre échange. Plus le mail sera personnalisé, plus il sera pertinent et jouera en votre faveur. Le but étant de ne pas laisser le temps au recruteur de vous oublier !

CONFIRMER SON INTÉRÊT :

Pour rappel, le but est de confirmer votre motivation pour LE poste. Vous pouvez donc rappeler deux ou trois éléments sur lesquels vous avez échangé lors de l’entrevue, afin de montrer votre capacité d’écoute et d’analyse. Mais attention, on ne cite pas « mot pour mot » les paroles du recruteur. On adapte nos phrases pour montrer que l’on a compris ce que l’on attend de nous et l’environnement de travail dans lequel nous arrivons.

SE DÉMARQUER :

Si un recruteur vous dit en fin d’entretien qu’il reviendra vers vous dans un certain délai, le mail de remerciement est un moyen de maintenir la communication. Après avoir indiqué à nouveau votre motivation, vous pouvez tout à fait conclure le mail en précisant à votre interlocuteur que vous restez disponible pour toute information complémentaire.

Également, tout en restant clair et concis, rien ne vous empêche de faire preuve de générosité pour taper dans l’œil de votre recruteur. Par exemple : le recruteur vous a fait part lors de l’entretien d’un problème de visibilité de la société sur les réseaux. Pourquoi ne pas proposer quelques pistes d’amélioration que vous joindrez à votre mail de remerciement ?

À vous de jouer !