Comment réussir un mail de remerciement après un entretien ?

adeolu-eletu-134760-unsplash

Envoyer un mail de remerciement après un entretien d’embauche est déjà un signal positif envoyé au potentiel futur employeur.

Voici les points importants à mettre en avant.

REMERCIER :

L’objectif du mail de remerciement est de montrer à la personne rencontrée votre intérêt pour la société et la mission proposée. Pour se faire, le mail doit être concis et clair, c’est-à-dire quelques lignes où vous rappelez à votre interlocuteur les points importants énoncés lors de votre échange. Plus le mail sera personnalisé, plus il sera pertinent et jouera en votre faveur. Le but étant de ne pas laisser le temps au recruteur de vous oublier !

CONFIRMER SON INTÉRÊT :

Pour rappel, le but est de confirmer votre motivation pour LE poste. Vous pouvez donc rappeler deux ou trois éléments sur lesquels vous avez échangé lors de l’entrevue, afin de montrer votre capacité d’écoute et d’analyse. Mais attention, on ne cite pas « mot pour mot » les paroles du recruteur. On adapte nos phrases pour montrer que l’on a compris ce que l’on attend de nous et l’environnement de travail dans lequel nous arrivons.

SE DÉMARQUER :

Si un recruteur vous dit en fin d’entretien qu’il reviendra vers vous dans un certain délai, le mail de remerciement est un moyen de maintenir la communication. Après avoir indiqué à nouveau votre motivation, vous pouvez tout à fait conclure le mail en précisant à votre interlocuteur que vous restez disponible pour toute information complémentaire.

Également, tout en restant clair et concis, rien ne vous empêche de faire preuve de générosité pour taper dans l’œil de votre recruteur. Par exemple : le recruteur vous a fait part lors de l’entretien d’un problème de visibilité de la société sur les réseaux. Pourquoi ne pas proposer quelques pistes d’amélioration que vous joindrez à votre mail de remerciement ?

À vous de jouer !

Sponsored Post Learn from the experts: Create a successful blog with our brand new courseThe WordPress.com Blog

Are you new to blogging, and do you want step-by-step guidance on how to publish and grow your blog? Learn more about our new Blogging for Beginners course and get 50% off through December 10th.

WordPress.com is excited to announce our newest offering: a course just for beginning bloggers where you’ll learn everything you need to know about blogging from the most trusted experts in the industry. We have helped millions of blogs get up and running, we know what works, and we want you to to know everything we know. This course provides all the fundamental skills and inspiration you need to get your blog started, an interactive community forum, and content updated annually.

L’assistante virtuelle Alexa Amazon est-elle vraiment un danger pour notre vie privée ?

 

42820690351_41b19b795a_b

L’assistante virtuelle Alexa d’Amazon est un outil conversationnel qu’il est possible de solliciter pour interagir avec divers objets connectés de la maison ou directement pour obtenir des informations tirées d’Internet, elle vous propose une multitude de service.

Vous pouvez vous renseigner sur les petits détails de la vie pour savoir quand est votre prochain rendez-vous chez le dentiste (à condition que vous ayez lié un calendrier dans l’application) ou demander à Alexa de vous rappeler de faire les choses à un certain moment ou même de dresser une liste détaillée des choses à faire si vous êtes assez occupé pour en avoir besoin. Elle (Alexa est une « elle » comme Siri ou Cortana et pas une « elle » comme Google Assistant) est aussi étroitement intégrée avec les services d’Amazon, vous pouvez donc jouer à Amazon Music ou regarder Amazon Videos et même contrôler votre Fire TV, ainsi que magasiner pour presque tout ce que votre cœur désire sur Amazon juste en lui demandant de le trouver pour vous.

Là où Alexa brille vraiment est quand il s’agit de contrôler les produits intelligents dans votre maison, et à peu près n’importe quel gadget connecté que vous pouvez acheter aura Alexa soutien, même des gadgets d’autres entreprises comme Google’s Nest.

Bien sûr, pour être aussi intelligente et faire ce genre de choses, Alexa doit en savoir beaucoup sur toi. Vous ne pouvez pas vous attendre à ce qu’un service connaisse votre emploi du temps si vous ne l’avez pas partagé, et avec des produits comme l’Echo Show qui ont été clairement conçus pour communiquer avec d’autres personnes, les détails sur vos amis et votre famille doivent aussi être partagés. Cela soulève une série de questions fondamentales : quelle sorte d’information Amazon reçoit-elle de moi lorsque j’utilise Alexa, que fait-elle avec elle, et puis-je la reprendre si je change d’avis ?

Ce que vous partagez

Pour beaucoup, c’est la chose la plus importante à savoir sur un service comme Alexa. La vie privée est importante et elle s’érode lentement chaque jour, même si vous n’utilisez pas un assistant intelligent qui sait tout sur vous. Et lorsqu’un appareil est toujours à l’écoute, il mérite une attention particulière.

Alexa écoute chaque mot qu’elle peut entendre, mais la plupart d’entre eux ne sont jamais stockés ou envoyés dans le nuage. Des produits comme Alexa fonctionnent à l’aide d’un « mot chaud » et un téléviseur Echo ou Fire TV doit écouter pour que ce mot fonctionne. S’il entend le mot d’ordre, il passera à la vitesse supérieure et sera prêt à traiter ce qui vient ensuite. À partir de la page FAQ d’Amazon sur Alexa Device :

Amazon Echo et Echo Dot utilisent la détection de mots-clés sur l’appareil pour détecter le mot de réveil. Lorsque ces appareils détectent le mot de réveil, ils diffusent de l’audio en continu vers le nuage, y compris une fraction de seconde d’audio avant le mot de réveil.

Bien sûr, tout ce qui est électronique peut être exploité et certains modèles plus anciens de l’Echo d’Amazon étaient vulnérables à un piratage qui lui faisait enregistrer tout ce qu’il pouvait entendre, mais il fallait modifier l’Echo lui-même et quelques soudures. Dans la plupart des cas, ces choses sont sécuritaires parce qu’elles restent enfermées à l’intérieur de votre maison.

Une fois qu’Alexa a repéré un mot « intéressant », ce qu’elle peut entendre est ensuite diffusé sur le nuage pour qu’Amazon le traite. C’est là que les choses deviennent un peu inquiétantes pour les gens qui sont soucieux de leur vie privée, mais la réalité est plutôt bénigne.

Vous pouvez consulter tout ce qu’Alexa a enregistré dans l’application sur votre téléphone, et Amazon a facilité la suppression de toutes les requêtes via l’historique de l’application ainsi que la suppression de tout périphérique Amazon de votre compte (supprimant ainsi toutes ses données associées) via la page web.

Voir ce qu’Amazon collecte est simple, et supprimer vos données l’est aussi. C’est génial, mais qu’est-ce qu’Amazon fait de nos données tant qu’ils les ont ?

Amazon n’est pas une entreprise qui vend vos données à une autre entreprise. Tout comme Google, ils sont plus soucieux de l’utiliser pour construire un profil marketing de vous. Supposons, par exemple, que vous êtes une femme célibataire âgé de 25 à 40 ans qui gagne entre 20 000€ et 45 000€ par année. Vous verriez alors des publicités pour les produits Amazon que d’autres clients avec le même profil, ont acheté sur le site. Ils recueillent ces données en surveillant la façon dont vous utilisez leurs produits.

L’objectif d’Amazon avec la collecte de données est de construire une « vue à 360 degrés » de vous et de vos habitudes d’achat.

Là où Facebook connaît les gens que vous fréquentez et les endroits où vous allez, et Google connaît les choses que vous utilisez sur Internet pour faire un cible plus précis, Amazon sait tout ce qu’il y a à savoir sur ce que vous achetez en ligne.

Doit-on opter pour un marketing plus traditionnel ou se lancer dans l’univers du Neuromarketing ?

jeshoots-com-219386-unsplashLe neuromarketing s’est implanté depuis plusieurs années, et que vous connaissiez le terme ou non, vous avez probablement déjà lu ou entendu certaines des informations que les spécialistes du marketing ont apprises.

Mais qu’est-ce que le neuromarketing, qu’est ce que vous devez absolument savoir sur celui-ci ? Remplace-t-il lemarketing traditionnelle ? ou s’agit-il simplement d’une mode passagère?

Qu’est ce que le neuromarketing ?

Le neuromarketing est l’étude formelle des réponses du cerveau à la publicité et à la stratégie de marque, ainsi que l’ajustement de ces messages en fonction du retour d’information afin d’obtenir des réponses plus qualifiées. Les chercheurs utilisent des technologies telles que l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle et l’électroencéphalographie pour mesurer des types spécifiques d’activité cérébrale en réponse à des messages publicitaires. Avec cette information, les entreprises comprennent donc pourquoi les consommateurs prennent leurs décisions et quelles sont les parties du cerveau qui les motivent.

Les techniques de neuromarketing sont basées sur des principes scientifiques expliquant comment les humains pensent et décident réellement, ce qui implique des processus cérébraux que notre esprit conscient n’a pas conscience.

Combinées à des conceptions et des procédures expérimentales éprouvées, ces nouvelles techniques apportent des informations sur les décisions et les actions des consommateurs qui sont invisibles aux méthodologies traditionnelles des études de marché.

Grâce à la recherche en neuromarketing, les spécialistes du marketing n’ont plus à compter autant sur l’autodéclaration du consommateur. En effet, il peut être difficile de faire participer les consommateurs aux enquêtes et aux tests de comportement d’achat. Et même lorsque les réactions sont nombreuses, les résultats peuvent être biaisés ou inexacts. Le neuromarketing contourne la pensée consciente et identifie des réactions automatiques qui tendent à être universelles dans la population.

Il est toujours nécessaire que les recherches traditionnelles permettent de comprendre un public cible plus en détail car le neuromarketing est plus généralisés. Et même si leurs réponses subconscientes peuvent grandement influencer les décisions des consommateurs, ce qu’ils pensent et sentent consciemment importe énormément.

Le neuromarketing peut être d’une grande aide pour vos messages marketing, en amenant l’être humain là ou vous voulez qu’ils soient, tandis que les méthodes traditionnelles vous aident à affiner votre message pour un public spécifique.

Vous devrez toujours faire plusieurs tests pour voir ce qui fonctionne réellement pour votre public cible, sur votre marché, avec vos produits. 

Hélas .. le neuromarketing n’est une solution magique. Cela reste une stratégie marketing optimisée.

Les points positifs du neuromarketing

Le principal intérêt du neuromarketing est qu’il peut compléter les lacunes laissées par les méthodes de marketing traditionnelles , car il permet de mieux comprendre les situations d’incohérences dans lesquelles les utilisateurs disent vouloir une chose, puis agissent (c’est-à-dire, achètent) différemment.

Le neuromarketing présente un avantage car il :

  • Ne demande pas aux consommateurs d’apporter volontairement leurs émotions
  • Peut lier étroitement des réactions physiologiques à des parties spécifiques d’une annonce ou d’un message.
  • Fournit un aperçu des réponses automatiques qui se produisent au niveau subconscient.

Les points négatifs du neuromarketing

La limite du neuromarketing se trouve dans la manière dont les individus traitent les informations et les limites des tests peuvent rendre difficile la généralisation des résultats avec certitude. Les limitations incluent:

  • Les coûts élevés liés à la recherche en neuromarketing signifient que celle-ci est réalisée avec des échantillons de petite taille et est souvent financée par des entreprises, ce qui pourrait introduire un biais dans les résultats.
  • Puisque la science du cerveau évolue encore, il n’existe pas de moyen fiable à 100% de relier les stimuli marketing aux émotions déclenchées.
  • Les réactions de tests en laboratoire ne reflètent pas toujours un environnement réel d’achat

Conclusion

Le neuromarketing est une science ressente et en évolution constante, elle peut aider les spécialistes du marketing à mieux comprendre le comportement des consommateurs afin d’améliorer leurs:

  • Stratégies de promotionnelles
  • Packaging
  • Prix
  • Positionnement de la marque
  • Développement d’un produit

La recherche traditionnelle et la recherche neuromarketing peuvent donc toutes deux nous apporter des informations essentielles sur la façon dont les êtres humains traitent l’information et prennent des décisions, qu’elles soient conscientes et inconscientes. 

À mesure que la science du neuromarketing s’améliorera, des résultats plus fiables pourront être apporter sur les émotions et les ressentis par les consommateurs .

Néanmoins, les informations issues des deux sources devront toujours être appliquées de manière réfléchie et stratégique, en prenant en compte le public cible unique de l’entreprise, son marché, ses produits et ses objectifs. Parallèlement à cela, il sera très important de tester quelles sont les meilleures pratiques dans des situations spécifiques pour voir ce qui fonctionne réellement et quelle est la meilleurs solution pour votre entreprise.

Visite du studio KAMINO – Issy les Moulineaux

SOGETI, partenaire depuis de très nombreuses années, nous a accueillis en juillet dernier en proposant un « job Dating » aux futurs apprentis du CFA AFIA intéressés pour intégrer le « Studio Innovation » de SOGETI.

SogetiLabs Paris est le Studio Innovation de Sogeti en IDF. Il fait partie d’une fédération de laboratoires disséminés un peu partout en France et regroupés sous la bannière « SogetiLabs France » (ce qui permet une certaine synchronisation/mutualisation au niveau des projets et des ressources). Le SogetiLabs Paris fonctionne en mode Agile.

Le 21 novembre dernier, Romain HENRI, Responsable du Sogeti Lab et Annie MARCUZ, Responsable Diversité et Relations Ecoles, nous ont invités au sein du SogetiLabs. Nous les remercions pour leur accueil et leurs retours enthousiastes sur le démarrage des apprentis sur des projets auxquels le CFA est particulièrement sensible, notamment pendant cette semaine du handicap.

Nos apprentis, issus de 4 cursus universitaires différents : Théo CHENNEBAULT, en Licence 3 MIAGE Dauphine,

Valentin LEMAINS, en Licence PRO/SIL à Montreuil, Romain LENOIR, en Licence PRO/SIL à Montreuil, Farid MEZIANE, en Master 2 SEMS au CNAM,
Adel TALEB, en Master 2 MLSD à Descartes,

ont eu la chance d’être recrutés au sein du SogetiLabs, et notre visite fut l’occasion d’échanger sur leur intégration.

Ils sont encadrés par les Team Leaders de SOGETI et contribuent à ces projets sociétaux innovants, notamment : ✓ Moteur de Recherche Sémantique Web pour les Cancérologues
✓ Traducteur de la Langue Orale vers le LPC en Temps Réel pour les Sourds
✓ Système d’Accès par Reconnaissance Faciale

✓ Système de Contrôle de Drones/Robots par la Pensée

Valentin LEMAINS – Développeur Full Stack au Sogeti Labs. Apprenti en Licence Professionnelle SIL à l’IUT de Montreuil

« Dès mon arrivée au Sogeti Labs j’ai été mis à l’aise et impressionné par l’ambiance détendue, agréable et la très forte cohésion de groupe. Tout est réuni pour travailler dans les meilleures conditions. Je suis affecté à un projet CIR (Crédit Impôt Recherche) qui utilise des technologies récentes, innovantes et me permet d’acquérir de nouvelles compétences. Le Vendredi, au Labs, est une journée de veille où nous approfondissons des sujets qui nous intéressent pour mieux répondre aux demandes de nos clients. Je suis fier de travailler pour Sogeti et compte évoluer dans cette société dans l’avenir. »

Romain HENRI :

Le SogetiLabs fonctionne en mode Agile. Les « Dev Team » de chaque projet sont autonomes et auto organisées (il n’y a pas de Chefs de Projet mais des Scrum Master qui facilitent le travail des Dev Team et des Product Owner qui font l’interface avec les Clients). Cela favorise grandement le développement de l’autonomie et de la proactivité sans parler de l’implication qui dès le 1er jour de leur intervention sont en « full autonomie » et en « full

confiance » Pas de stage « café » ici !!. De plus, entres les projets (Client et R&D), la veille (qui nous permet de toujours garder un temps d’avance en travaillant sur les dernières technos et les derniers usages) et les différents moment de formation, le SogetiLabs Paris est l’endroit idéal pour monter en compétences sur différentes technologies et différents domaines quand on est sérieux et motivé et qu’on a une certaine appétence pour l’Innovation. Ce qui est parfaitement le cas des alternants du CFA AFIA qui ont intégré le SogetiLabs depuis quelques semaines maintenant, et qui donnent entière satisfaction, tant par leur niveau technique que par leur posture ou leur implication.

Annie MARCUZ :

Durant les échanges, j’ai perçu un vif intérêt des étudiants et une implication forte dans leurs différents projets. Cela leur permet d’être en situation professionnelle tout en gardant une activité de formation et de veille technologique. C’est un travail collectif où chacun apprend de chacun.
Je suis très heureuse de notre collaboration, et je sais que les étudiants sortiront grandis de cette expérience riche sur les plans humains et technologiques.